Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire

L'information viticole pour les professionnels


Les chefs nantais solidaires des vignerons


Rédigé le Mercredi 4 Octobre 2017


Solène Gatinault et Nicolas Guiet, deux des 30 restaurateurs participants à l'opération l'é.Paulée Nantaise.
Solène Gatinault et Nicolas Guiet, deux des 30 restaurateurs participants à l'opération l'é.Paulée Nantaise.
Depuis quelques jours, « L'é.Paulée Nantaise  » fait le buzz sur les réseaux sociaux et les médias locaux. Ce nom, donné au repas de fin de vendanges en Bourgogne, est aussi celui d'une nouvelle association de restaurateurs et de vignerons de Nantes. Une association née à l'initiative de Nicolas Guiet, chef de l'U.ni à Nantes, à la suite du gel du mois d'avril. « Quand il y a eu les gelées noires, j'ai tout de suite téléphoné à des amis vignerons. J'ai senti leur malaise. Le sort s'acharnait après une année 2016 déjà difficile. J'avais envie d'organiser quelque chose pour les aider, leur prouver que les restaurateurs étaient là pour eux. »
Rapidement le chef mobilise autour de lui plus d'une vingtaine de collègues. Le principe est simple : entre le 26 et le 28 octobre, chaque restaurant invite un vigneron pour une soirée accords mets et vins*. Pour Solène Gatinault, du Plan B à Nantes, « ce sera Julien Braud, de Monnières, avec qui je travaille depuis plusieurs années. L'idée de Nicolas est super. Étant sommelière de métier, j'ai de suite été intéressée par le projet ».
Côté vigneron, cet élan de solidarité est une bouffée d'optimisme. « C'est une histoire de message collectif à l'échelle de Nantes », retient Marie Lieubeau, de Château-Thébaud. « On ne veut pas aller vers quelque chose de triste mais montrer la solidarité, le fait que vignerons et restaurateurs travaillent main dans la main. » L'époque où les chefs nantais tournaient le dos à leur vignoble est désormais révolue. L'heure est au collectif et à l'entre-aide. Chaque restaurant reversera en effet 50 % minimum du chiffre d'affaires de la soirée aux vignerons. « Cela sera réparti à parts égales entre les vignerons touchés par le gel pour qu'ils investissent dans l'avenir », précise Nicolas Guiet. L'argent n'est pourtant pas la priorité des vignerons, qui participent avant tout à cette soirée pour parler de leurs vins et de leur métier. Trois soirs durant, ils seront 30 viticulteurs et autant de restaurateurs à mettre les vins de Nantes à l'honneur. Pour Nicolas Guiet ce seront ceux de Vincent Caillé de Monnières. « Sept vins et cinq plats servis en version table d'hôtes. » Un mois avant, la soirée affichait déjà complet. De quoi leur donner envie de renouveler l’expérience. « Pourquoi pas organiser un repas chaque année après les vendanges pour parler de la récolte ? L'avenir s'écrira. En attendant, cela fait chaud au cœur de voir la mobilisation autour de ce projet. »

Adeline Le Gal

* La liste des participants est disponible sur la page Facebook de l'événement.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Août 2017 - 12:17 La Bretagne, un argument commercial ?

Jeudi 8 Juin 2017 - 14:57 Adopte1cep.com, leur solution anti-gel