Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Et au milieu, poussent… des tulipes


Rédigé le Mardi 18 Octobre 2016


Photo : CPIE
Photo : CPIE
Jusque-là il s’agissait de simples terres exploitées par un éleveur en Anjou, au coeur du Layon. Des terres classées en Coteaux du Layon Saint-Aubin de Luigné, mais vierges de tout pied de vigne. En revanche, elles recelaient une pépite : une tulipe sauvage, devenue rare, et dont cette réserve constitue la plus grande de l’Ouest, avec plus de 50 000 bulbes comptabilisés.
Cette fleur jaune, élément de biodiversité à protéger, avait été repérée par le CPIE Loire Anjou (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement), et donc, au moment où l’éleveur a décidé de prendre sa retraite, les choses ont pris une tournure administrativo-juridico-écologico-viticole, puisqu’il a fait le choix de vendre ses terres à des vignerons. Sont alors entrées dans la boucle, la Fédération viticole de l'Anjou, la Chambre d’agriculture, la Safer, la Dreal…
Ces parcelles ont fait l’objet d’un passage par la Safer, qui a accepté la prise d’un premier lot par un vigneron, à la condition qu’une partie – la plus basse du coteau – soit acquise par le Conservatoire d’espaces naturels des Pays-de-la-Loire pour qu’il puisse agir pour protéger et développer la tulipe. Grâce à un financement participatif, les quelque 5 200 € manquants pour acheter les 2,5 ha ont été récoltés, même dépassés en quelques semaines. 10 000 supplémentaires avaient été apportés par des mécènes.
En poursuivant les recherches sur les autres parcelles de l’éleveur, d’autres bulbes ont été répertoriés. Avec une découverte intéressante. Là où l’agriculteur travaillait son sol, les tulipes se développaient et fleurissaient plus que dans les parcelles en prairies. Deux viticulteurs intéressés pour reprendre des parcelles restantes pourront – lorsque la vente sera définitivement actée – donc les exploiter, à condition d’appliquer un travail du sol cohérent avec le développement des fleurs. Ils verront donc fleurir au milieu de leurs vignes, de jolies fleurs jaunes au mois de mars.
 
Patrick Touchais




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Novembre 2021 - 14:12 Pas d'Instants Layon en 2021 non plus !

Jeudi 4 Novembre 2021 - 10:11 Brissac fournit aussi des barriques !