Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Bourgueil :Une belle fête pour le « millésime du miracle »


Rédigé le Lundi 26 Mars 2018


Philippe Boucard, Philippine Delachaux, président et vice-présidente de l'ODG de Bourgueil, Mauro Cuzzoni, responsable commerce à la mairie de Tours et d'autres élus tourangeaux
Philippe Boucard, Philippine Delachaux, président et vice-présidente de l'ODG de Bourgueil, Mauro Cuzzoni, responsable commerce à la mairie de Tours et d'autres élus tourangeaux
Ils étaient 46 vignerons réunis ce samedi 24 mars pour la 16e édition de la fête des vins de Bourgueil à Tours. Un rendez-vous qui a attiré comme chaque année de nombreux visiteurs – plus de 5 000 selon l’ODG - dans une ambiance conviviale où la bonne humeur était contagieuse. Les vignerons de Bourgueil avaient en effet le sourire : la récolte 2017 est bien plus généreuse qu’en 2016, marquée par un gel très grave qui avait meurtri les deux-tiers des vignes. « 2017 est le millésime du miracle. Nous ne sommes pas passés loin de nouveaux gros dégâts. Nous avons récolté un volume correct (61 100 hl NDLR), qui va nous permettre de reprendre notre souffle, et la qualité est extraordinaire », sourit Philippe Boucard, le président de l’ODG des vins de Bourgueil.
 

 Bourgueil :Une belle fête pour le « millésime du miracle »
Après s’être bien volontiers plié au rituel des dégustations de stand en stand, le responsable au commerce et aux foires de Tours Mauro Cuzzoni a salué lui aussi la qualité du millésime et de cette fête, « qui constitue bien plus qu’un salon des vins, et qui pourrait se dérouler sur deux jours ». L’inauguration de la fête a réuni plusieurs élus, dont deux députés, ainsi que le président d’Interloire Jean-Martin Dutour, le directeur Sylvain Naulin et le délégué filières Jean-Pierre Gouvazé, alors que - pour mémoire - l'AOC a quitté l'interprofession il y a déjà quelques années .
Du côté des vignerons exposants, le sourire était toujours présent à la fin de la journée, après avoir accueilli nombre de Tourangeaux, dont pas mal de jeunes, venus déguster et acheter des Bourgueil, jusqu’à plusieurs caisses. « Tous les producteurs ont été satisfaits de leurs ventes, indique Alexis Caraux, le directeur de l’ODG. Certains ont vendu encore plus de bouteilles que l’an dernier. Et les nouveaux venus qui avaient un stand pour la première fois étaient ravis ».
Ingrid Proust




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Novembre 2018 - 16:57 Une nouvelle vie, en France et dans les vignes