Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Cousins de France, nouvelle société de négoce nantaise, joue la carte de la féminité


Rédigé le Jeudi 28 Janvier 2021


Olivier Suteau et Sandrine Poiron, responsables de Cousins de France, présentent Ligery.
Olivier Suteau et Sandrine Poiron, responsables de Cousins de France, présentent Ligery.

Elle est née discrètement courant 2020 et profite du calendrier et de l’approche de la Saint-Valentin pour se dévoiler. Fruit du rapprochement de deux exploitations du vignoble de Nantes, le domaine Poiron-Dabin à Château-Thébaud et le domaine du Champ-Chapron à Divatte-sur-Loire, Cousins de France est une nouvelle société de négoce basée à Nantes. Aucun lien de parenté entre les deux familles si ce n’est des valeurs communes et une volonté d’innover. « Le nom fait également référence à notre rencontre avec des responsables de la coopérative américaine Ocean Spray début 2020 », explique Sandrine Poiron, sa présidente. « De là elle venue l’idée de développer un cocktail associant le vin et la cranberry, faiblement alcoolisé. » Les vignerons ont d’abord travaillé sur le vin à partir de cépages « de nos terres nantaises » mais dont ils ne dévoileront rien, secret de famille oblige. Baptisé Ligery en référence à sa délicatesse et à sa finesse, ce vin de France est l’ingrédient principal de la recette « O!Ligery », cocktail réalisé donc à partir de jus de cranberry.
Lancé le 14 février, pour la Saint-Valentin, Ligery sera disponible dans les grandes surfaces de la région nantaise, au prix de 14,50 € la bouteille, avant d’attaquer le marché du CHR quand le contexte le permettra. 10 000 cols sont prévus dans un premier temps, suivis d’une deuxième mise en bouteille de 10 à 15 000 cols dans le courant de l’année. Cousins de France ambitionne de développer une gamme et compte pour cela s’appuyer sur d’autres producteurs du vignoble de Nantes. « Nous n’avons pas la prétention de vouloir sauver le vignoble, juste d’être novateurs avec un produit qui correspond aux attentes des consommateurs et rémunérateur pour les vignerons », précise Olivier Suteau, directeur de Cousins de France.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Février 2021 - 16:48 Un nouveau départ pour La Vigne Numérique