Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Gendarmerie en AOC : la justice valide le projet


Rédigé le Mardi 25 Août 2020


Gendarmerie en AOC : la justice valide le projet
Le tribunal administratif d’Orléans a rejeté les recours de riverains et de l’ODG de Vouvray contre le projet de gendarmerie sur une parcelle classée en AOC, sur plus de 6 000 m2. Un projet lancé il y a des années pour transférer l’actuelle gendarmerie de Vouvray, logée dans des locaux exigus et en zone inondable, sur les hauteurs de la commune, au lieu-dit « Les Quarts de La Gaudrelle » (photo).
Le terrain n’est plus un vignoble depuis 1946, mais il est bordé de vignes et classé en AOC. Pour l’ODG, l’implantation d’une gendarmerie, accompagnée de logements de fonction, constitue un « cheval de Troie de l’urbanisation », en isolant de grands ilots de vignes qui deviendraient ainsi plus vulnérables, et en ouvrant la voie à d’autres constructions. L’appellation Vouvray manque de terres disponibles en appellation, plaide l’ODG. Le syndicat avait proposé un autre site pour accueillir la nouvelle gendarmerie.
Mais les juges administratifs ont validé le projet de gendarmerie aux « Quarts de la Gaudrelle » au nom de « l’intérêt général et de la sécurité publique ». L’ODG a fait appel. « Le conseil d’administration a pris cette décision à l'unanimité, confie François Bouteille, le directeur du syndicat. Les juges ont fait une interprétation incorrecte du dossier ». Pour Alain Le Capitaine, président de l’AOC Vouvray, « il est essentiel de contenir l’urbanisation et de maintenir la coexistence des activités. Avec les ZNT riverains, il n’est plus possible d’exploiter une parcelle enclavée en zone urbanisée ». La demande de permis de construire de la future gendarmerie pourrait cependant être déposée d’ici la fin de l’année.
I.P.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Février 2021 - 09:43 Avec Emile sur TikTok, le vin c’est simple et cool

Mardi 9 Février 2021 - 12:56 La tonnellerie tient le choc face à la crise