Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Sival d'or pour Prévimat, l'outil pour prédire la maturité du cabernet franc


Rédigé le Lundi 26 Décembre 2016


Nous le présentions il y a plus de quatre mois. Prévimat, l'outil informatique pour prévoir la maturité du cabernet franc, et caler au mieux ses dates de récolte, a été récompensé par le jury qui décerne les prix de l'innovation à l'occasion du Sival 2017. 
La maturité du cabernet franc ? En particulier sur les rouges, le sujet est vaste. En Anjou-Saumur, il a d’ailleurs débouché sur une étude pour déterminer au mieux les dates de vendanges avec la société Vivelys notamment via l’utilisation de l’outil Dyostem. Travail qui s’achèvera cette année et qui devrait déboucher sur la rédaction d’un process permettant de viser tel ou tel type de vins.
Parallèlement, sur ce même sujet de la maturité, le service technique de l’interprofession a mis en place sur son site www.techniloire.com, un outil de prédiction de la maturité. Baptisé Previmat, il permet de prédire trois paramètres à 7 jours, une fois entrées les premières données à un jour donné : sucres, acidité totale, anthocyanes. L’outil fonctionne grâce à la collecte et à la synthèse de données d’une station météo proche de la parcelle enregistrée, ainsi que des prévisions.
Toutes les parcelles de cabernet franc utilisées en Anjou-Saumur et Touraine pour les contrôles de maturité par les Chambres et les ODG sont déjà en ligne, mais les vignerons pourront y ajouter une ou deux parcelles personnelles.
Les vignerons qui participeront pourront également observer les données des parcelles de leurs collègues. “C’est un outil collaboratif”, a précisé Etienne Goulet, responsable du service technique d’Interloire, lors de la présentation de l’outil devant les membres du Conseil d’administration de Saumur Champigny. Des vignerons plutôt intéressés, et dont un certain nombre semblait prêt à inscrire quelques parcelles. Conscients cependant que l’outil est un complément de ce qu’ils engagent déjà, et qu’il ne déterminera pas seul la date de vendanges. “Un outil supplémentaire d’aide à la décision”, a conclu Etienne Goulet.
www.techniloire.com

Patrick Touchais 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Mai 2019 - 08:24 Chalonnes fête sa soixantenaire

Jeudi 16 Mai 2019 - 12:00 La Translayon change de selle