Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Benoît Gautier élu nouveau président de la FAV 37-72


Rédigé le Jeudi 25 Avril 2019


Benoît Gautier élu nouveau président de la FAV 37-72
Benoît Gautier vient de succéder à François Chidaine à la tête de la Fédération des associations viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe. Le 23 avril, le vigneron de Vouvray a recueilli 18 voix sur 27, François Chidaine 7. Deux votes blancs ont été enregistrés. Benoît Gautier exploite depuis 1981 une quinzaine d’hectares sur Rochecorbon et Parçay-Meslay. Vice-président de l’ODG Vouvray en charge de la communication et de l’export, il est aussi élu à InterLoire. A la FAV 37-72, il occupait, jusqu’à présent, l’un des deux postes de vice-président.
Benoît Gautier sera épaulé à la Fédération par Charles Pain (AOC Chinon) et Patrick Olivier (AOC Saint-Nicolas-de-Bourgueil), ses deux vice-présidents. Marielle Henrion (Touraine Azay-le-Rideau) est secrétaire, Philippine Delachaux (AOC Bourgueil) secrétaire-adjointe, Pascal Janvier (AOC Coteaux-du-Loir / Jasnières) trésorier, Arnaud Ponlevoy (AOC Touraine) trésorier-adjoint. Marielle Henrion et Pascal Janvier étaient déjà membres du précédent bureau de la FAV 37-72.
Benoît Gautier compte développer les groupes de travail sur les dossiers en cours : lutte contre le gel, environnement et riverains, baux ruraux, VitiLoire, réseau para-grêle etc. : « Il est essentiel de motiver les membres de la Fédération. Les axes de travail ne manquent pas. Il ne faut pas avoir peur des défis ».

François Chidaine a publié hier un communiqué de presse rappelant son bilan à la tête de la FAV 37-72. « J’ai vécu 4 années de mandat particulièrement marquées par les premières conséquences du dérèglement climatique. J’achève mon mandat avec la satisfaction d’avoir aidé les vignerons du département à augmenter les surfaces protégées contre le gel. Jamais auparavant nous n’avions mis en place de dispositifs aussi importants qui couvrent désormais 700 hectares sur le département ».
Le vigneron en AOC Montlouis, Vouvray et Touraine se dit « particulièrement attentif aux signaux que la nature nous envoie ». « Je me suis battu, de 2002 à 2016 comme président du syndicat des vins de Montlouis-sur-Loire pour que mon appellation prenne le virage de la responsabilité environnementale. C’est un combat aujourd’hui partagé par les vignerons de Montlouis  et poursuivi par Damien Delecheneau qui m’a succédé. Je suis convaincu que la majorité des vignerons de Touraine, désormais représentés par Benoît Gautier, souhaitent prendre le même chemin ».
François Chidaine déclare également « qu’il est indispensable que la valorisation des vins permette aux vignerons de vivre de leur métier et de disposer des moyens nécessaires pour poursuivre l’amélioration qualitative de nos vins, la conquête de nouveaux marchés et le nécessaire virage environnemental. Je resterai toujours un allié fidèle des responsables professionnels qui œuvreront dans cette voie ».
 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juin 2019 - 11:13 Ils se reconvertissent dans la viticulture