Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Clémence Lefeuvre : le prix de la persévérance


Rédigé le Vendredi 18 Mars 2016

Participant au concours depuis 23 ans, le Domaine de la Coindrie a conquis cette année le prestigieux prix féminin.


« C’est l’aboutissement d'un travail de longue haleine », explique Patrice Merceron, du domaine de la Coindrie, au Loroux-Bottereau qui vient de remporter le Grand Prix Clémence Lefeuvre 2016 (millésime 2015). Il y participe en effet depuis… 23 ans ! « J'avais été nominé pour le millésime 2001, j'étais quatrième pour le millésime 2010, second pour le millésime 2012... » Sa persévérance est récompensée cette année où il l’emporte devant les 110 autres échantillons présentés.
Le Muscadet Sèvre et Maine primé est un assemblage de deux cuves (10 % provenant d'une parcelle de la Butte de la Roche, 90% d'une parcelle des Rousselières). Il traduit la géographie de son domaine : 17 hectares de vignes écartelés aux deux extrémités de la commune, à 9 kilomètres l'une de l'autre. «Cette situation permet de beaux assemblages et de beaux équilibres ». Son vin, il le décrit comme « assez souple, au parfum fruité, avec une vraie rondeur, une souplesse en bouche, tout en ayant cette fraîcheur typique du muscadet. » Le jury du prix, entièrement féminin, a, lui, voulu récompenser « un vin authentique, qui peut même accompagner des plats méditerranéens, dans un mariage Nord-Sud surprenant !», explique Charlotte Luquiau, conseillère départementale du canton de Vallet, qui en faisait partie. « C'est un vin qui sortait du lot par sa vivacité et son ampleur. » 8000 bouteilles de cette cuvée porteront l'étiquette caractéristique du Prix Clémence Lefeuvre 2016.

Thierry Soulard 




Dans la même rubrique :
< >