Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

En Anjou-Saumur, pas si simple le millésime


Rédigé le Lundi 31 Août 2020

En ce début de vendanges, l'association des oenologues Loeil Consultants fait le point sur le millésime en Anjou-Saumur.


Les fortes chaleurs ont provoqué des grillures. Ici sur chenin.
Les fortes chaleurs ont provoqué des grillures. Ici sur chenin.
Depuis la fin du mois de juin le temps aura été marqué par une forte sécheresse, les premiers symptômes de stress sont apparu mi-juillet, puis par un passage de pluie (3 à 15 mm) le 12 juillet et des orages à partir du 12 août. 
Deux périodes très chaudes dont une du 6 au 12 août (jusqu'à + 39°C) ont accentué ce stress et provoqué des grillures de grappes. Une attaque d'oïdium tardive et assez virulente est à signaler principalement dans le saumurois : chardonnay, cabernes sauvignon, pinot noir ainsi que sur chenin avec moins de virulence. Certaines parcelles mériteront une protection après vendange pour conserver le feuillage actif le plus longtemps possible.
En ce début de vendange, nous sommes face à des symptômes de grillures et de stress hydrique. 
- Les grillures interviennent sur les expositions ouest et sud-ouest sur des vignes effeuillées de ce
côté ou en sous-vigueur et n'ayant pas de feuillage pour protéger les grappes.
Selon les situations et le type de sol le mode d'entretien des cavaillons et de l'inter-rang aura été
déterminant pour l'alimentation hydrique de la vigne. Ce paramètre conditionne particulièrement la qualité des tanins en cabernet mais aussi les risques d'amertume pour les chenins .
La maîtrise des enherbements et le travail du sol sont essentiels dans les sols ayant peu de réserve
en eau (cas des sols sur schistes). La présence d'herbe dés le début de saison végétative concurrence
fortement la vigne dans sa pousse et plus tard dans sa capacité à faire des réserves et donc la récolte
de l'année future outre la récolte de l'année.
- Un fort décalage de maturité à la véraison dans les cabernets, il est encore temps en cette
période de couper les grappes vertes ou roses afin de retrouver une homogénéité de
maturité pour les cuvées haut de gamme.
- Les dernières pluies du mois d'août ont provoqué un fort gonflement des grains et quelques
symptômes de botrytis sur chenin qui sont à surveiller avec une météo incertaine en fin de
semaine.
Hugues Daubercies
Association Loeil Consultants




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Décembre 2020 - 10:38 Les Saumurois solidaires

Jeudi 19 Novembre 2020 - 11:07 Soutien aux caveaux et cavistes d'Anjou-Saumur