Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Export : la valorisation se poursuit


Rédigé le Jeudi 7 Septembre 2017


Petite baisse de volume sur les marchés étrangers pour les vins de Loire (AOP et IGP de Nantes à Sancerre) sur le premier semestre 2017. Les échanges sont passés de plus de 490 000 hl sur un an à fin juin 2016 à près de 488 000 hl. Rien de bien dramatique donc. Ce recul est imputable pour l’essentiel à deux pays : le Royaume-Uni et la Belgique. 80 % du volume est toujours réalisé par six pays. Dans l’odre : les Etats-Unis (117 000 hl), le Royaume-Uni (près de 100 000 hl), l’Allemagne (70 000 hl), la Belgique (56 000), les Pays-Bas (près de 27 000 hl) et le Canada (24 600 hl). En terme de valeur, le classement est identique, sauf que le Canada passe devant les Pays-Bas.
En produits, ce sont toujours les blancs tranquilles qui dominent largement les transactions. En premier lieu, Sancerre (85 000 hl) devant Muscadet (63 500 hl), Touraine (42 500 hl) et Vouvray (22 500 hl). Les IGP blancs (tout cépage) s’exportent sur la période à hauteur de 35 000 hl. En bulles, le Crémant de Loire affiche des performances à la hausse : 66 500 hl, avec toujours la prédominance du marché allemand (47 500 hl). Enfin, les rouges et rosés sont stables (103 000 hl), dont plus de la moitié est constitué de Rosé d’Anjou.
 
P.T. 




Dans la même rubrique :
< >