Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Muscadet : des ventes un peu plus soutenues en GD


Rédigé le Mardi 29 Mars 2016

Sur l'année 2015, les ventes de Muscadet ont progressé en grande distribution française, mais la valorisation peine.


Petite rupture de tendance pour les vins nantais… c’est ce qui ressort des statistiques de ventes de vins en grande distribution (sur 12 mois allant du  4 janvier 2015 au 3 janvier 2016). Si le chiffre d’affaires du Muscadet tend à progresser un peu (pour les principales références commercialisées : Muscadet Sèvre et Maine sur lie et Muscadet AC), c’est d’abord lié à la progression des volumes car les évolutions de prix sont contrastées selon les appellations. Il en va ainsi du Muscadet AC : principale référence commercialisée via ces circuits, avec 76 200 hl, ses ventes progressent certes (5 %) mais son prix diminue de 2 % (à 3,41 €/l). Néanmoins ses recettes totales augmentent un peu : + 3 % pour 26 millions d’euros. Second sur ces enseignes, le Muscadet Sèvre et Maine sur lie progresse avec 61 200 hl vendus (+ 4 %) pour un prix moyen en légère hausse également à 5,02 €/l (+ 2 %) et un total de ventes de 30,7 millions d’euros, lui aussi en progrès (+ 5 %). 
Toujours en « sur lie » mais sur des volumes limités, les ventes diminuent respectivement de 1 % en Muscadet Coteaux de la Loire (350 hl) et de 14 % en Côtes de Grandlieu (1 400 hl) à des prix de 5,17 et 5,59 €/l. Le Sèvre et Maine, pour sa part, se replie (- 8 % à 16 600 hl) mais son prix s’apprécie légèrement (+ 2 % à 4,55 €/l.) 
A 14 800 hl le Gros Plant perd  fortement en volume (- 15 %), une perte que ne compense pas la hausse des prix constatés (+ 9 % à 3,22 €/l) Le Gros-Plant sur lie (6.600 hl) connaît des évolutions similaires : - 16 % en volumes et + 4 % en prix (à 4,07 €).
Pour l’anecdote, on notera que l’appellation nantaise réalisant les meilleures performances de prix en grande distribution est le Coteaux d’Ancenis blanc : à 8,12 € son prix a progressé de 2 %, mais sur des volumes évidemment faibles (310 hl en baisse de 5 %). De leur côté les Coteaux d’Ancenis rouge connaissent la meilleure progression en chiffre d’affaires (+ 30%) mais pour seulement 800 hl à un prix moyen de 4,91 €/l. 
Rappelons que les appellations du pays nantais représentent 68 % des vins blancs d’appellation du Val de Loire.

Gwenaël Demont




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:58 Hellfest : le Muscadet a coulé à flots

Mercredi 15 Juin 2022 - 14:31 L’histoire du berligou racontée dans un livre