Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Un prof à la tête de Savennières


Rédigé le Jeudi 1 Mars 2018


Jean-Claude Taddei est un “jeune” vigneron. Cinq millésimes au compteur en AOC Savennières issus d’une petite parcelle d’1,3 ha (pas totalement plantée), et une autre activité à côté. “Je suis enseignant chercheur en stratégie d’entreprise”. Pourtant, c’est lui qui a été élu à la présidence de l’appellation à la suite de Sylvie Plessis qui avait démissionné de son poste en octobre dernier.
“J’ai toujours été intéressé par le vin, personnellement – j’ai vécu en Bourgogne – et professionnellement. J’ai notamment organisé un colloque sur le vin. C’est un peu par hasard, via des rencontres que j’ai pu louer, puis acheter une parcelle, et me lancer. Je n’ai pas une grosse surface, mais je me sens vigneron. Je fais tout moi-même : de la taille à la vente de bouteilles”, souligne Jean-Claude Taddei, qui dès son installation s’est intéressé au collectif de Savennières, en participant aux réunions, puis à Vignes, vins, randos.
“On a la chance d’avoir un potentiel exceptionnel avec cette appellation qui est l’un des meilleurs blancs secs de France. Il y a donc un vrai challenge à relever pour gagner en notoriété, en image et en valeur”. Au menu : des petits groupes de travail vont être orchestrés sur différents points : la reconnaissance de crus, la notoriété et l’image, le produit, le travail aux vignes… Le tout avec l’aide de personnes extérieures qualifiées. L’objectif est de se donner une vision stratégique, un but à atteindre. “Où veut-on ensemble, emmener Savennières ?”, conclut le nouveau président.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 16:14 Ne l’appelez plus “villages”

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:15 80 étudiants en BTSA à Montreuil-Bellay