Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Une pub pour les métiers viticoles !


Rédigé le Vendredi 6 Décembre 2019


Depuis le 4 décembre et jusqu’au 8 janvier, les spectateurs de cinq cinémas du Maine-et-Loire (Cinéville aux Ponts-de-Cé, Cholet, Saumur, Segré et Jarzé), soit un total de 30 salles, ont droit à une petite plongée dans le monde viticole au milieu des diverses publicités en amont de leur film. Mais pour une fois, ce n’est pas la beauté des paysages, la qualité des vins ou l’accueil dans les caveaux qui est mise en avant. Pas de carte postale à destination des touristes ou des amateurs de vins. En 30 secondes (cliquer ici), l’objet du message est de promouvoir les métiers viticoles. A l’image de ce qu’ont pu faire l’artisanat ou l’armée, la Fédération viticole et ses partenaires (chambre d’agriculture, lycée de Montreuil-Bellay, MFR, Pole emploi et Anefa 49) ont décidé de s’adresser au grand public – aux jeunes en particulier – avec un spot publicitaire pour vanter les professions viticoles.
Une version d’une minute a également été montée (cliquer ici) pour les centres de formation, afin qu’ils puissent le diffuser lors de salons d’orientation. Le film sera aussi diffusé via les réseaux sociaux à compter de 2020. Notamment au début du printemps, quand les jeunes, et leurs familles, s’interrogent sur leur avenir.
L’opération a été financée pour trois années, pour un budget global de 65 000 €. La Fédération viticole a mis au pot, 15 000 € ; l’interprofession, 13 000, et divers partenaires (centres de formation ou fournisseurs de la filière).
A travers de vraies images, avec de vrai(e)s vigneron(ne)s, le spot balaie quelques séquences d’une campagne viticole, en particulier les vendanges, puis la vinification, la mise en bouteilles et la commercialisation. Tout cela est parfois juste suggéré, mais le message final est clair : “La filière du vin, je m’engage demain”. Avec une évidence pour les professionnels : l’assurance pour les jeunes de décrocher un poste salarié sans trop d’encombres une fois formés.
 
P.T.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Mars 2020 - 15:44 ​A 41 ans, on est déjà vieux…

Vendredi 8 Novembre 2019 - 14:18 Bienvenue à l'Anjou-Brissac