Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Changement de format pour l’é.Paulée nantaise


Rédigé le Mercredi 15 Juin 2022


Les membres du conseil d’administration de l’é.Paulée désormais présidée par Jean-Pierre Guédon avec Romain Malidain en vice-président.
Les membres du conseil d’administration de l’é.Paulée désormais présidée par Jean-Pierre Guédon avec Romain Malidain en vice-président.

Cette année, les dégâts des gelées printanières n’ont pas été catastrophiques pour les vignerons et l’activité des restaurateurs est au beau fixe. De bonnes nouvelles qui n’éclipsent pas l’entraide et la solidarité entre les deux professions. Associées au sein du collectif l’é.Paulée nantaise, elles ont décidé de reconduire l’événement né suite au gel de 2017. « On abandonne un peu l’idée initiale pour créer un événement durable. On veut que l’é.Paulée s’inscrive dans le temps comme un moment de solidarité entre vignerons et restaurateurs et devienne une fête de la gastronomie locale », explique Jean-Pierre Guédon, nouveau président de l’association.
Réunis en assemblée générale avant l'été, les adhérents de l’é.Paulée ont pris une autre décision : celle de resserrer l’événement autour d’une seule soirée contre trois les années précédentes. La date du 17 novembre a été arrêtée. « Cela va soulager les équipes, faciliter la communication et faire de l’é.Paulée une journée particulière. On aimerait renouer avec les grandes tablées, où tout le monde mange à la même heure, et avoir la même démarche dans tous les restaurants », poursuit Jean-Pierre Guédon. L’objectif est aussi de mobiliser davantage le grand public, un peu moins présent lors de la dernière édition en novembre dernier. Sur les 35 dîners organisés du 18 au 20 novembre, 833 participants ont été enregistrés. Tous les restaurants n’ont pas fait le plein et la contribution de 10 € supplémentaire par convive « a peut-être empiété sur le budget des clients », analyse le président.
Malgré cela, l’association a réalisé une recette de 18 000 € entre les dîners, la vente des affiches réalisées par Michel Tolmer et la participation d’une dizaine de partenaires. Sur l’édition 2021, elle réalise un solde de 8 400 € qu’elle envisage d’utiliser de plusieurs manières. Outre l’organisation de l’é.Paulée 2022, elle prévoit de réaliser un film de promotion de la gastronomie locale que les adhérents pourraient utiliser dans leurs caves et établissements. Deux propositions sont actuellement à l’étude. Une bande dessinée retraçant l’histoire de l’é.Paulée est également en projet et le collectif réfléchit à la possibilité de participer à des salons des vins pour promouvoir l’association et son message.

 

A.L.G





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Septembre 2022 - 15:45 Quand la culture de la vigne devient un jeu