Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Georges Lewi : « Les vins de Loire deviennent tendances »


Rédigé le Jeudi 5 Janvier 2023


Expert en marketing, Georges Lewi a réalisé pour le compte d’Interloire une étude sur l’identité ligérienne. Présentée aux différentes appellations, elle met en avant les atouts des vignerons de Loire et donne des préconisations pour l’avenir.


Quel regard portez-vous sur le vignoble et les vignerons de la Loire ?
Les vignerons ont à la fois une grande humilité et une grande fierté. Ce sont des bosseurs acharnés et ils commencent à voir le résultat de leur travail, tout en restant curieux, humbles et accessibles. Il y a eu une montée en gamme des vins et le mot qui ressort de l’enquête, en particulier chez les négociants et les importateurs, c’est le mot élégant. Pour les consommateurs aussi les vins de Loire sont élégants, légers, aromatiques et équilibrés. Ce sont des vins sans la lourdeur et la complexité d'autres régions, comme un coup de neuf dans le paysage viticole français.


Vous conseillez d’utiliser le mot "Loire" plutôt que "Val de Loire", pourquoi ?
Il y a une demande très forte de l’affirmation du mot Loire et non plus Val de Loire. Pour le consommateur, le Val de Loire, ce sont les châteaux et ça ne lui permet pas de situer le vignoble. Les vignerons doivent donc mettre en avant le mot Loire sur leurs bouteilles, avant le nom d’appellation. Il faut faire de Loire, dont beaucoup disent que c’est un mot magique, l’équivalent de Bordeaux et Bourgogne. La Loire est un vrai trait d’union. Il y a cette tempérance à la fois climatique et humaine que l’on retrouve tout le long.

 

Qu’est ce que le "masstige" que vous conseillez aux vignerons de Loire ?
C’est ce qu’on appelle du prestige de masse ou du luxe accessible. C’est Nespresso. C’est un peu plus cher que les capsules classiques mais c’est meilleur et infiniment plus beau. Et c’est ce qu’attendent les nouvelles générations. On s’aperçoit d’ailleurs que les vins de Loire deviennent tendances auprès des jeunes générations, en particulier chez les 25-40 ans. Il y a un changement de paradigme à faire. Il ne s’agit donc plus d’aller seulement convaincre les meilleurs sommeliers et œnologues, mais d’aller aussi chercher les nouvelles générations avec un marketing différent.

 

Propos recueillis par Adeline Le Gal.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Janvier 2023 - 11:35 Les maladies du bois moins présentes en 2022