Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Gros coups de froid sur le Val de Loire


Rédigé le Mercredi 27 Avril 2016

A plusieurs reprises – les 18, 24, 25 et 27 avril – le gel a frappé le vignoble ces derniers jours. Les dégâts sont déjà visibles par endroit, ailleurs, il faudra attendre quelques jours. Mais la semaine n’est pas finie…


Dans le vignoble nantais, « il y a des dégâts mais il est encore trop tôt pour avoir une estimation », constate Nadège Brochard-Mémain, conseillère viticole à la Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique. « On remarque toutefois que le gel a davantage touché les bourgeons les plus tardifs. Les cas les plus critiques sont situés en bas de coteaux ou sur des parcelles entourées d’arbres ». A Bouaye, Nicolas Choblet a lui relevé « un peu de casse » dans ses vignes. « On a aussi pris un peu d’eau ce qui n’arrange rien. Pour l’instant ce n’est pas catastrophique mais nous ne sommes pas arrivés au bout des gelées. On appréhende un peu les prochains jours. » Un avis partagé par Olivier Martin, vigneron à La Varenne même si, « les coteaux d’Ancenis ont été peu touchés. Nous avons eu peu de fréquence de gel jusqu’à maintenant mais la fin de semaine s’annonce délicate. Nous restons prudents aussi car les symptômes peuvent mettre un peu de temps avant d’être visibles ».
Des dégâts « pas toujours évident à voir dès le lendemain » reconnaît Nadège Brochard-Mémain qui craint la pluie annoncée pour les prochains jours. Les pertes pourraient être alors bien plus importantes.
En Anjou-Saumur, « les zones traditionnellement exposées ont gelé : les bas de parcelles, les bords de bois ou de culture, les vignes non-tondues, les vignes travaillées… », indique Philippe Drouet, technicien indépendant. « Il faut éviter de travailler les sols 48 h avant un épisode de gel annoncé », rappelle l’ATV 49.
L’ensemble du département semble avoir été plus ou moins touché. Les témoignages recueillis évoquent en particulier le Saumurois : Saint-Cyr en Bourg, Varrains, Chacé, où des dégâts de 30 à 50 % ont été constatés. On parle également de Montreuil-Bellay. Mais aussi, du côté de Martigné-Briand, ou de Brissac…
En Touraine, la gelée du 18 avril a fait des dégâts dans les vignes de Touraine-Azay- le-Rideau, avec des parcelles touchées jusqu’à 90 %, indique Quentin Bourse, responsable du syndicat des vins. En Touraine Noble Joué, des vignes ont également été impactées, 30 % des bourgeons à Esvres, indique la Chambre d’agriculture d’Indre-et- Loire. En AOC Montlouis, le gel du 18 avril a touché « entre 15 à 20 % des vignes », indique François Chidaine. « Mais il est encore difficile de se prononcer car tous les bourgeons n’avaient pas débourré ». En AOC Chinon et Bourgueil, des dégâts sont à signaler suite aux gelées du 18, 19 et du 25 avril, notamment sur Panzoult, Chinon, Avon-les- Roches, Bourgueil, Saint-Patrice. En Touraine-Amboise, des bourgeons ont été atteints à Limeray le 25 avril. En AOC Vouvray, les dégâts sont très localisés.
En Loir-et- Cher, ces gelées blanches ont provoqué « quelques dégâts très localisés, en particulier sur les parcelles enherbées, notamment de trèfle et non tondues, des parcelles dont le sol a été travaillé quelques jours avant, ou encore sur des bas de pente », constate Michel Badier de la chambre d’agriculture. Le secteur de Cheverny a été impacté. Dans Le Vendômois, les vignes ont surtout été atteintes par le gel du 18 avril. Nicolas Parmentier, animateur du syndicat évoque « 10 à 15 % de dégâts visibles sur les zones touchées ».
A ce stade, difficile d’appréhender précisément les dégâts, encore moins l’impact sur les futurs rendements. On est loin de la récolte. Nous y reviendrons la semaine prochaine. D’autant que des épisodes de froid sont à nouveau annoncés pour les matins à venir.
En préventif, l’ATV 49 évoque la pulvérisation d’un produit (le Pel101) au stade pointe verte, qui permettrait de protéger la vigne. Les techniciens demandent aux vignerons qui l’ont appliqué de témoigner des résultats.

La rédaction 
(Adeline Le Gal - Ingrid Proust - Patrick Touchais)




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Juin 2021 - 08:26 Les salons professionnels reprennent

Mardi 9 Mars 2021 - 08:29 Les USA ont plombé l’export ligérien