Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Jacques Carroget, président des vins naturels


Rédigé le Jeudi 9 Janvier 2020


Mais finalement, c’est quoi un vin naturel ? En tout cas d’un point de vue très légal. Impossible à dire aujourd’hui, car le produit n’a pas d’assise juridique. Il y a bien une charte édictée par l’Association des vins naturels, mais ce genre de texte n’engage que celui qui veut bien s’en réclamer. Pour les autres…
Et c’est un article d’avril 2019 de Que Choisir qui a ébranlé dans leurs bases les tenants du vin naturel. Le magazine de consommateurs a fait analyser des vins dits naturels, ou, en tout cas s’en revendiquant. “Un choc”, se souvient Jacques Carroget, vigneron à Anetz (44). “On s’est rendu compte que certains vins avaient des niveaux de résidus de pesticides tels que ça ne pouvaient pas être de la dérive des voisins. Clairement, ce n’étaient pas des vins bio. C’était impensable que des vins naturels ne soient pas bio. Donc on a décidé à quelques-uns de lancer le Syndicat de défense des vins naturels, avec une vraie charte d’engagement”.
On trouve dedans quelques principes intangibles : raisins bio, vendanges manuelles, pas d’intrants, si ce n’est un peu de So2. Mais aussi pas d’interventions sur le vin, notamment pas de filtration. Ce qui risque de susciter quelques débats.
In fine, l’objectif est de parvenir à obtenir une vraie reconnaissance officielle. Pour l’heure, le Syndicat a lancé les consultations avec l’Inao, le ministère de l’Agriculture et les Fraudes.

P.T. 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Novembre 2019 - 08:28 Recyclage du verre : objectif 100 % en 2029