Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Le Vigneron du Val de Loire
L'information viticole pour les professionnels

Les crus du Muscadet misent sur le web


Rédigé le Vendredi 8 Février 2019


Les vignerons du cru Clisson s'affichent sur la page d'accueil de leur nouveau site web.
Les vignerons du cru Clisson s'affichent sur la page d'accueil de leur nouveau site web.

Il a fait une arrivée discrète sur la toile aux premiers jours de l'année 2019. Il, c'est le site internet du cru Château-Thébaud, www.cru-chateau-thebaud.fr . « Nous avions lancé le projet au printemps dernier. L'idée était d'avoir un site opérationnel au moment de la validation officielle attendue cette année et qu'il vienne en complément du site web de la Fédération des Vins de Nantes », explique Vincent Lieubeau, vigneron engagé dans la démarche. Pendant plusieurs mois, il a travaillé avec quelques collègues sur le contenu de ce site. « Nous voulions partir des éléments de terroir, parler du style de vin, de la vinification. Nous voulions aussi mettre en valeur les producteurs. Nous avons donc organisé une séance photo en juillet dernier avec l'ensemble des vignerons. »
Cette séance photo dans les vignes, l'association du cru l'a couplé avec celle du cru Clisson. Elle aussi vient de lancer une nouvelle version de son site internet. « La première datait de 2011, 2012 et n'était plus vraiment à jour », indique Rémi Branger, vigneron à Maisdon-sur-Sèvre. Comme pour Chateau-Thébaud, www.cru-clisson.fr permet de découvrir l'ensemble des membres de la Dénomination géographique complémentaire, leur histoire, le style de vins et les terroirs. Les deux sites sont d'ailleurs très proches. Et pour cause, ils ont été réalisés par la même agence, Mineral, basée à Nantes. Fin mars, elle lancera également celui du cru Monnières Saint-Fiacre. « Nous voulions présenter l'identité du cru et les vignerons qui le produisent. Il s'agit d'un site vitrine, il n'y a aucun objectif commercial », précise Gwenaëlle Croix, membre de l'association du cru. Pour ce projet, Monnières Saint-Fiacre a déboursé 2 000 €. Un budget un peu plus élevé pour Château-Thébaud et Clisson, une version anglaise du site étant prévue.
Sur les 10 démarches de crus reconnues ou en cours, 7 sont actuellement présentes sur le web. Très peu en revanche ont opté pour les réseaux sociaux, faute de temps à y consacrer.

 
A.L.G


Même parti pris pour la page d'accueil du cru Château-Thébaud.
Même parti pris pour la page d'accueil du cru Château-Thébaud.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Juin 2019 - 12:15 Le muscadet se met en selle

Mercredi 20 Mars 2019 - 14:41 Quand le vin se marie à la bière